De l’information à l’élève…

Publicités

Droits et devoirs liés à la publication

Nuage de mots « Droits d’auteur » Crédit média : DANE de l’académie de Versailles

 

Le site académique de la DANE de Versailles nous propose un récapitulatif des règles à connaître pour la publication des images, de photographies, de vidéos, et d’enregistrements audio sur les sites de classe ou d’école, de blogs, de supports audiovisuels…

Les droits d’auteur

Droits à l’image et droit à la voix des personnes physiques

Devoirs liés à la diffusion

Retrouvez l’article en ligne

Youtube expliqué à ma mère

Pour faire suite à l’article introductif que j’ai publié sur mon blog – ça s’appelle un article façon poupée russe 😉 –  voilà la conversation éminemment pédagogique que j’ai eu avec mon fils, qui est en 6ème à propos de Youtube et de l’enjeu de publier des vidéos. J’aurais pu avoir la même avec un de mes élèves mais là, ma motivation était de déconstruire ma représentation simpliste de ses productions, en tant que mère.

 

CC_JurgenAppelo_flickr_2012crédits: CC /Jurgen Appelo via Flickr / 2012

Pour info : Il a déjà publié deux vidéos de Minecraft (construction d’un univers), une de Clash of clans (stratégie) et une de pêche. Il utilise un logiciel de screencasting gratuit qu’il a téléchargé lui-même (et me l’a passé pour mon PC !), ajoute une introduction créée par un camarade, fait le montage de ses screencasts avec Windows Movie Maker (que je lui ai expliqué) et puise dans les ressources sonores et visuelles de Youtube ou de son PC.

 

Pourquoi est-ce que tu publies des vidéos sur ta chaine Youtube ?

Parce que ça me fait plaisir.

Et pourquoi est-ce que tu tiens tant à avoir des vues ?

Pour voir si ce que je crée plaît aux gens, sinon j’adapte. Je cherche des sujets qui intéressent.

Quels sujets et seulement des sujets qui intéressent les internautes ?

Non, qui m’intéressent moi d’abord et que j’ai envie de présenter aux autres. La pêche, par exemple.

Et les autres, c’est qui ? Et comment tu fais pour qu’ils regardent ta vidéo ?

Mes amis (à qui j’envoie un sms ou un mail), vous (papa et maman, L. – sa petite soeur-: je vous en parle pendant le repas), au reste de la famille quand je les vois. Et puis j’en reparle après avec mes amis : T. -un copain qui a deux ans de plus et qui fait des vidéos de pêche avec lui- et puis A. -le camarade qui lui a créé son introduction. On se demande si la vidéo est bien et si on peut l’améliorer.

Comment tu fais ? Comment tu la conçois de A à Z ?

Comment je construis ma vidéo, tu veux dire ? 1) D’abord je filme quelque chose qui me plait, qui va intéresser. Par exemple, (pour capter l’attention) il faut ajouter une miniature qui va plaire quand on cherche une vidéo. 2) Ensuite, je fais un montage pour avoir une meilleure qualité.

C’est-à-dire ?   

Pour que ça ait plus de sens, pour éliminer les détails gênants, que le film ne soit pas trop long. 3) J’enregistre mon film dans le bon format et la bonne taille pour le publier en ligne. 4) J’admire le résultat. Je te demande de la regarder (je confirme! passage obligé) et je partage avec mes amis, ma famille, etc. 5) Si c’est pas bien, je réécris le scénario et je la supprime !

Voilà ! Il m’a demandé pourquoi j’écrivais tout ça -il est habitué que je l’asticote sinon- et je lui ai expliqué. Il a conclu qu’il était content si ça pouvait servir à des adultes !!! A bon entendeur…

Tout commentaire ou questions sont les bienvenus.

Je commente donc je suis… Mais comment je fais ?

Chacun de nous s’est trouvé confronté au moins une fois à un article, une pensée qui fait réagir. Facile de râler, facile de critiquer, facile aussi d’être emballé mais beaucoup moins évident de laisser un commentaire ! Que vais-je dire, comment je vais formuler ma pensée, quel regard les « gens » vont avoir sur moi… ?

Autant de questions que l’on se pose avant de commenter.  Et pourtant si personne n’écrit, le débat reste stérile. Là encore commenter relance la question de l’identité numérique et de la trace que l’on laisse en dehors du jugement de valeur que l’on peut recevoir. Le plus dur c’est de se lancer ! La première fois qu’on laisse un commentaire, le temps d’écriture est très long… On réfléchit longuement à ce qu’on écrit : un vocabulaire pas trop « cool » mais pas coincé non plus, des mots savants lorsqu’on commente sur un réseau professionnel, de l’humour pour faire passer un désaccord pour les plus diplomates… Bref, commenter n’est pas aussi facile que liker, on dévoile une part de nous. Toutefois lorsque cette peur de « mal faire » s’efface et qu’on se lance, un sentiment de fierté émane alors car commenter une pensée, une idée, c’est exister.

Alors lancez-vous… partagez vos idées, vos expériences, et faites avancer le shmilblik !

De l’identité numérique à l’usage des élèves…

Un petit guide (à télécharger au format pdf) MémoTice : « Ma vie au numérique »

Au fur et à mesure de ses visites, on laisse des traces sur le web et on fabrique ce qu’on appelle son « identité numérique ». Comment gérer celle-ci au fil du temps ? Quelles informations mettre en ligne et avec qui les partager ?

Le Mémotice « Ma vie en numérique » donne des pistes pour construire son identité numérique en se posant au préalable les bonnes questions, notamment au sujet de l’utilisation des réseaux sociaux.

Ce document est librement téléchargeable et diffusable (format A4 plié, prévu pour une impression recto-verso) sous licence « Creative Commons BT-NC-ND ».

Lire la suite

Une fiche-conseils à destination des jeunes : Bâtissez votre marque : Établir une présence positive en ligne (2 pages, en pdf)

 

 

Share The Party : Partager votre soirée… ou pas.

À vous de faire les bons choix. Tentez l’expérience sur You Tube

 

 

 

N’oublie pas… une fois affiché, c’est permanent !

Une courte vidéo pour amorcer la question sur l’identité numérique : on y voit une jeune fille qui affiche une photo d’elle sur le tableau de son école.

 

 

Sur les réseaux sociaux :

  • N’oublie pas de régler tes paramètres de confidentialité !
  • Limite l’audience de certaines publications !
  • Parcours ton profil comme si tu étais quelqu’un d’autre et vois ce que les autres voient de toi !
  • Lire l’article sur NetPublic

Affiche de la campagne : Ne laisse pas ton image t’échapper

En octobre 2012, l’association Action Innocence Suisse a lancé une nouvelle campagne avec 2 visuels choc.

 

 

 

 

De l’identité numérique à l’usage des parents…

  • Parents attentifs et à la pointe de l’écoute, nous ne sommes pas toujours suffisamment « branchés » pour tout voir, tout comprendre et surtout tout suivre. Le web évolue très vite, surtout les réseaux sociaux que les jeunes utilisent, s’approprient à une vitesse fulgurante, mais en changent tout aussi subitement.

Afin de comprendre un peu plus les habitudes de nos enfants, découvrons la liste des réseaux sociaux existants à ce jour. Cette liste permet de comprendre l’utilité d’un réseau social et notamment de choisir le bon outil : http://www.webmarketing-conseil.fr/liste-reseaux-sociaux/

 

 

  • Au-delà des habitudes sur les réseaux sociaux, la maîtrise de son identité numérique est indispensable. Parents et éducateurs se doivent d’être capables de vérifier et de contrôler l’identité numérique des adolescents connectés. Voici quelques outils qui existent pour mieux cerner ces présences sur la toile ainsi que d’autres qui permettent de supprimer les traces : http://aliaz.com/ressources/outils.aspx

 

  • N’oublions pas non plus qu’internet n’est pas si gratuit que cela, les adultes en ont généralement conscience mais les enfants ne le savent pas ou l’oublient. La petite vidéo « Si c’est gratuit, vous êtes le produit » qui suit peut être visualisée pour permettre une prise de conscience face à l’utilisation de nos chers bambins et peut-être même une petite piqûre de rappel pour nous, qui parfois sommes googlelisés !

http://www.pearltrees.com/t/traamdoc-orleans-tours/infodoclab-identite-numerique/id13540932#item125812423

 

 

De l’identité numérique à l’usage des formateurs…

En tant que formateur, nous sommes confrontés à la question de l’identité numérique à titre personnel et professionnel.

Comment présenter la notion d’identité numérique aux élèves ? à nos collègues ? aux parents ?

Quelles sont les questions de droits que cela implique ?

Comment amener les élèves à protéger leur identité numérique et à valoriser leur e-reputation ?

VOICI DES RESSOURCES A DESTINATION DES PARENTS, DE NOS COLLEGUES…

Une présentation http://prezi.com/jfawi9s1q2mb/?utm_campaign=share&utm_medium=copy&rc=ex0share

Infographie « Maîtriser sa présence numérique » : http://www.cndp.fr/crdp-creteil/doctice/1090-comprendre-et-aborder-la-question-de-lidentite-numerique-en-classe

« Top 10 des compétences » : http://karsenti.ca/top10.pdf

… OU DE NOS ELEVES :

Le « Petit chaperon rouge » de Joël Pommerat :  http://www.youtube.com/watch?v=L-2eMLkIzjs

Habilomedias : des idées de scénarios pédagogiques: http://habilomedias.ca/search/identit%C3%A9%20num%C3%A9rique

Liste des réseaux sociaux : http://www.webmarketing-conseil.fr/liste-reseaux-sociaux/

Une séance en 6ème : https://fenetresur.wordpress.com/2014/04/16/info-doc-identite-numerique-seance-11/

POUR FAIRE LE POINT SUR SA E-REPUTATION :

Taper régulièrement son nom et prénom pour évaluer sa e-réputation (publications, images, présence sur les réseaux sociaux ou autres sites) dans un moteur de recherche.

Capture_pinocchio

Rendre les savoirs plus accessibles avec le numérique : la fin de l’enseignement ?

Vidéo d’Alain Tricot pour le Ludovia magazine … Alors pour en extraire quelques idées… par Roselyne Berthon (vidéo repérée par Vincent Patiniez)

…Ce n’est pas la machine qui pilote l’apprentissage, il faut prendre en compte le numérique de manière différente en concevant des environnements informatiques et humains d’apprentissage. Cela nécessite la présence d’un enseignant ou plusieurs (capable de comprendre et de diagnostiquer les difficultés des  élèves), des élèves (qui interagissent entre eux), et d’une ressource  numérique. Avec cette conception triangulaire on assigne bien à la machine le statut d’outil (…)

Lire la suite