Rendre les savoirs plus accessibles avec le numérique : la fin de l’enseignement ?

Vidéo d’Alain Tricot pour le Ludovia magazine … Alors pour en extraire quelques idées… par Roselyne Berthon (vidéo repérée par Vincent Patiniez)

…Ce n’est pas la machine qui pilote l’apprentissage, il faut prendre en compte le numérique de manière différente en concevant des environnements informatiques et humains d’apprentissage. Cela nécessite la présence d’un enseignant ou plusieurs (capable de comprendre et de diagnostiquer les difficultés des  élèves), des élèves (qui interagissent entre eux), et d’une ressource  numérique. Avec cette conception triangulaire on assigne bien à la machine le statut d’outil (…)

L’idée que l’accessibilité du savoir facilité par le numérique va diminuer le besoin en enseignement est typiquement un mythe (…)

Quand on enseigne à un élève on lui transmet des connaissances, des savoirs dont il n’a pas nécessairement besoin, qu’il n’a pas envie d’apprendre ici et maintenant, auquel il ne s’intéresse pas. Seul un enseignant peut l’intéresser à une question et construire avec lui la réponse à cette question (…)

Le plus grand mythe qui existe est certainement celui de l’autodidactie, autrement dit que chaque être humain serait capable d’être autodidacte à partir du moment où on lui fournit des ressources de qualité…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s