Youtube expliqué à ma mère

Pour faire suite à l’article introductif que j’ai publié sur mon blog – ça s’appelle un article façon poupée russe 😉 –  voilà la conversation éminemment pédagogique que j’ai eu avec mon fils, qui est en 6ème à propos de Youtube et de l’enjeu de publier des vidéos. J’aurais pu avoir la même avec un de mes élèves mais là, ma motivation était de déconstruire ma représentation simpliste de ses productions, en tant que mère.

 

CC_JurgenAppelo_flickr_2012crédits: CC /Jurgen Appelo via Flickr / 2012

Pour info : Il a déjà publié deux vidéos de Minecraft (construction d’un univers), une de Clash of clans (stratégie) et une de pêche. Il utilise un logiciel de screencasting gratuit qu’il a téléchargé lui-même (et me l’a passé pour mon PC !), ajoute une introduction créée par un camarade, fait le montage de ses screencasts avec Windows Movie Maker (que je lui ai expliqué) et puise dans les ressources sonores et visuelles de Youtube ou de son PC.

 

Pourquoi est-ce que tu publies des vidéos sur ta chaine Youtube ?

Parce que ça me fait plaisir.

Et pourquoi est-ce que tu tiens tant à avoir des vues ?

Pour voir si ce que je crée plaît aux gens, sinon j’adapte. Je cherche des sujets qui intéressent.

Quels sujets et seulement des sujets qui intéressent les internautes ?

Non, qui m’intéressent moi d’abord et que j’ai envie de présenter aux autres. La pêche, par exemple.

Et les autres, c’est qui ? Et comment tu fais pour qu’ils regardent ta vidéo ?

Mes amis (à qui j’envoie un sms ou un mail), vous (papa et maman, L. – sa petite soeur-: je vous en parle pendant le repas), au reste de la famille quand je les vois. Et puis j’en reparle après avec mes amis : T. -un copain qui a deux ans de plus et qui fait des vidéos de pêche avec lui- et puis A. -le camarade qui lui a créé son introduction. On se demande si la vidéo est bien et si on peut l’améliorer.

Comment tu fais ? Comment tu la conçois de A à Z ?

Comment je construis ma vidéo, tu veux dire ? 1) D’abord je filme quelque chose qui me plait, qui va intéresser. Par exemple, (pour capter l’attention) il faut ajouter une miniature qui va plaire quand on cherche une vidéo. 2) Ensuite, je fais un montage pour avoir une meilleure qualité.

C’est-à-dire ?   

Pour que ça ait plus de sens, pour éliminer les détails gênants, que le film ne soit pas trop long. 3) J’enregistre mon film dans le bon format et la bonne taille pour le publier en ligne. 4) J’admire le résultat. Je te demande de la regarder (je confirme! passage obligé) et je partage avec mes amis, ma famille, etc. 5) Si c’est pas bien, je réécris le scénario et je la supprime !

Voilà ! Il m’a demandé pourquoi j’écrivais tout ça -il est habitué que je l’asticote sinon- et je lui ai expliqué. Il a conclu qu’il était content si ça pouvait servir à des adultes !!! A bon entendeur…

Tout commentaire ou questions sont les bienvenus.

De l’identité numérique à l’usage des parents…

  • Parents attentifs et à la pointe de l’écoute, nous ne sommes pas toujours suffisamment « branchés » pour tout voir, tout comprendre et surtout tout suivre. Le web évolue très vite, surtout les réseaux sociaux que les jeunes utilisent, s’approprient à une vitesse fulgurante, mais en changent tout aussi subitement.

Afin de comprendre un peu plus les habitudes de nos enfants, découvrons la liste des réseaux sociaux existants à ce jour. Cette liste permet de comprendre l’utilité d’un réseau social et notamment de choisir le bon outil : http://www.webmarketing-conseil.fr/liste-reseaux-sociaux/

 

 

  • Au-delà des habitudes sur les réseaux sociaux, la maîtrise de son identité numérique est indispensable. Parents et éducateurs se doivent d’être capables de vérifier et de contrôler l’identité numérique des adolescents connectés. Voici quelques outils qui existent pour mieux cerner ces présences sur la toile ainsi que d’autres qui permettent de supprimer les traces : http://aliaz.com/ressources/outils.aspx

 

  • N’oublions pas non plus qu’internet n’est pas si gratuit que cela, les adultes en ont généralement conscience mais les enfants ne le savent pas ou l’oublient. La petite vidéo « Si c’est gratuit, vous êtes le produit » qui suit peut être visualisée pour permettre une prise de conscience face à l’utilisation de nos chers bambins et peut-être même une petite piqûre de rappel pour nous, qui parfois sommes googlelisés !

http://www.pearltrees.com/t/traamdoc-orleans-tours/infodoclab-identite-numerique/id13540932#item125812423

 

 

Protéger ses données, effacer ses traces

Comment protéger ses données personnelles, effacer éventuellement ses traces, supprimer ses comptes, voire disparaître d’internet : sélection de liens issus de la veille de l’équipe TraAM Doc sur pearltrees.

pearltrees_traam-1

Ce que Google, les réseaux sociaux et les services en ligne savent de vous et comment s’en protéger

Le blog anglophone Clound Fender s’intéresse aux renseignements et données que Google récupère via la navigation des internautes et mobinautes. A chacun […] de paramétrer avec soin les différents accès pour éviter cette « surveillance » en ligne effectuée par Google, les réseaux sociaux et services en ligne avant tout pour optimiser la connaissance d’un profil internaute et fournir des publicités et promotions davantage personnalisées. Lire l’article.

Comment devenir complètement invisible sur Facebook

Vous voulez rester caché sur Facebook ? Lorsque vous aurez suivi toutes nos indications, personne ne pourra suivre votre activité sur Facebook, avoir accès à vos photos ou voir les endroits où vous vous êtes localisé. Vos amis pourront encore avoir accès à votre profil de base, mais votre journal sera blanc comme neige. Lire l’article.

8 guides pratiques pour protéger ses photos en ligne

Comment protéger ses photos en ligne ? Les photos en ligne et stockées dans les nuages, sur des services « cloud » ; cela devient de plus en plus commun avec une utilisation accrue d’interfaces mobiles et d’outils à synchroniser (ordinateur, tablette, smartphone). L’actualité montre qu’il faut prendre quelques précautions pour se prémunir contre l’intrusion de ses espaces Web de stockage en particulier pour les photos ou fichiers figurant en ligne. Lire l’article.

Comment effacer des photos embarrassantes sur des réseaux sociaux

Si la notion de réputation numérique gagne du terrain parmi les jeunes qui font maintenant plus attention à leur image sur le web, il est plus difficile de faire face aux images de vous que les autres peuvent mettre en ligne. Facebook, Twitter, Instagram et Google+ offrent la possibilité de solliciter l’effacement de contenus qui attentent à la vie privée de l’utilisateur. Voici une sorte de trousse de secours avec tous les liens utiles pour demander qu’un contenu soit supprimé sur les réseaux sociaux. Lire l’article.

Me Désinscrire, l’annuaire de liens de désinscription du web

Voici un annuaire de liens pour vous désinscrire et supprimer votre compte des services internet : désinscription des réseaux sociaux, suppression de compte sur des sites marchands, médias, etc. Voir.

Comment effacer toutes traces de vous sur internet

Après avoir un peu trop bourlingué sur la toile, certains veulent simplement effacer toutes traces de leur passage, aussi bien sur les réseaux sociaux que sur les sites web. Si c’est votre cas, voici comment procéder. Lire l’article.

Disparaître d’internet, un choix de vie

« Disparaître d’internet. J’ai eu le déclic il y a quelques mois en tapant mon nom dans Google. […] J’ai décidé de reprendre le contrôle sur ces données. Lire l’article.

Acquérir une eCulture…

L’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand a réalisé un module de formation sur l’identité numérique répondant aux questions suivantes :

Qu’est-ce que l’identité numérique ?

En quoi le web 2.0 rend fragiles les individus ?

En quoi peut-on contrôler notre image sur Internet … ou pas ?

Si certaines informations paraissent évidentes à bon nombre d’entre nous, elles ne le sont peut-être pas pour l’ensemble de nos élèves. Les objectifs sont clairement énoncés en première page de module et plutôt que de les reformuler, nous vous les livrons tels qu’ils sont inscrits :

Acquérir une démarche globale de eCulture

  • Prendre conscience de son identité numérique,

  • Analyser l’impact des nouvelles technologies de l’Internet sur la vie sociale,

  • Produire des informations personnelles de manière adaptée à un public cible et à contexte de diffusion,

  • Connaître les réseaux sociaux « B to B » et s’y rendre visible,

  • Construire son identité professionnelle et la valoriser.

Ce module peut être intéressant à exploiter avec nos élèves, tel qu’il se présente éventuellement si le temps vous manque pour vous le réapproprier.

logoUBPhttp://www.univbpclermont.fr/Ressources_Num/Les_reseaux_sociaux_web_web/co/module_Les_reseaux_sociaux.html